14.09.2017, 08:34  

Star Forward: «On ne bénéficiera d’aucune marge»

Abonnés
chargement
Laurent Perroton se réjouit de découvrir une nouvelle catégorie de jeu, dès samedi.

 14.09.2017, 08:34   Star Forward: «On ne bénéficiera d’aucune marge»

HOCKEY SUR GLACE - Samedi à Guin, le club de hockey sur glace lance sa saison dans la nouvelle Swiss Regio League. Tour d’horizon avec l’entraîneur Laurent Perroton.

propos recueillis par Florian sägesser

florian.saegesser@lacote.ch

Promu en Swiss Regio League, Star Forward s’apprête à découvrir, samedi à Guin, sa nouvelle catégorie de jeu. La troisième division du pays reste actuellement suspendue au «dossier Uni Neuchâtel»: pourra ou pourra pas disputer le championnat? «Si nous perdons une équipe, ce n’est pas un bon début de saison», souffle Laurent Perroton, l’entraîneur et manager général de Star Forward.

Les «Bulldogs» se concentrent avant...

propos recueillis par Florian sägesser

florian.saegesser@lacote.ch

Promu en Swiss Regio League, Star Forward s’apprête à découvrir, samedi à Guin, sa nouvelle catégorie de jeu. La troisième division du pays reste actuellement suspendue au «dossier Uni Neuchâtel»: pourra ou pourra pas disputer le championnat? «Si nous perdons une équipe, ce n’est pas un bon début de saison», souffle Laurent Perroton, l’entraîneur et manager général de Star Forward.

Les «Bulldogs» se concentrent avant tout sur leur équipe. Après une saison passée entre Morges et Lausanne, les Vaudois reprennent – pour deux ans – leurs quartiers aux Eaux Minérales, durant les travaux de rénovation de la patinoire de Malley. «Cette année, nous allons aussi tenter de développer notre public, faire venir plus de monde aux matches, en procédant également par passablement d’invitations.»

Laurent Perroton, prêts à entrer de pied ferme dans cette nouvelle saison?

Oui, nous sommes très motivés! Nous sortons de cinq semaines de préparation, cinq semaines compliquées car passées sur la route; nous n’avons eu la glace qu’à partir du 8 septembre, alors il a fallu chercher d’autres créneaux, à la vallée de Joux ou à Yverdon, souvent à des horaires très tardifs.

Pas l’idéal…

En termes de fatigue mentale et physique, cela n’était pas optimal. Nous avions également prévu neuf matches amicaux, dont plusieurs contre de bonne équipes françaises. Trois rencontres contre Dijon sont tombés à l’eau, car l’équipe fut retirée; une partie contre Lyon fut décalée à Valence, or la patinoire a brûlé quelque temps avant… Au final, nous n’avons disputé que cinq matches, c’est un peu juste.

Faudra-t-il donc attendre un peu avant de voir Star Forward carburer à plein régime?

Mon équipe a une moyenne d’âge de 22 ans. Elle est très jeune et se retrouve au bénéfice d’une grosse marge de progression. Il a fallu renforcer le groupe après les départs de Sébastien Schneider et Sébastien Duc. Neuf joueurs sont restés par rapport à la saison dernière; nous avons deux nouveaux gardiens, quatre nouveaux défenseurs, des retours, et encore quelques joueurs en test. Le contingent va encore bouger d’ici à vendredi, la date limite pour les transferts.

La saison n’a pas encore commencé que vous avez déjà une belle satisfaction, n’est-ce pas?

Oui, celle de voir que Baptiste Fasel, un junior élite de Morges, a gagné sa place dans le groupe. Dans la région, nous avons deux clubs de LNA (ndlr: Lausanne et Genève), puis des entités au niveau régional – et nous, nous militons en troisième division. Nous avons un projet et nous nous y accrochons.

Avec cette nouvelle ligue, vous allez rencontrer de nouvelles équipes, de nouvelles régions…

… Et découvrir de nouvelles patinoires. Ce sera un championnat très relevé et comme je l’ai dit, nous sommes très motivés! L’objectif est clairement le maintien; notre budget – le plus petit de la ligue avec 250 000 francs, alors que d’autres clubs tournent à 1,5 million – ne nous permet pas d’avoir les yeux plus gros que le ventre. Nous allons nous battre pour décrocher notre place parmi le top 8, et participer aux play-off. Ensuite, on le sait, l’appétit vient en mangeant.

Quel regard posez-vous sur cette nouvelle catégorie de jeu?

Nous allons nous frotter aux équipes alémaniques, désormais. Cela joue plus physique, frontal, direct. Nous avons travaillé dans ce but: tant tactiquement, techniquement qu’individuellement, nous ne bénéficierons d’aucune marge, c’est une bonne chose, l’idéal pour progresser.

En revanche, les déplacements seront plus importants. Les redoutez-vous?

Evidemment, il faudra réussir à se préserver, à éviter au maximum les blessures, à bien récupérer dès les trajets retours, surtout lors des parties du week-end. En semaine, nous n’irons pas trop loin, puisque deux poules géographiques ont été créées.

Ce samedi, vous vous attaquez d’entrée à un gros morceau. Comment voyez-vous cette première rencontre?

Guin fait toujours partie des grosses équipes, très compétitives. Il y aura, peut-être, également, un petit esprit de revanche puisque nous les avions battus en demi-finale, la saison dernière. Nous allons tenter de ramener des points. Pour nous, ce match va faire office de révélateur.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

HOCKEY SUR GLACEStar Forward se retrouve dos au murStar Forward se retrouve dos au mur

Star Forward se retrouve dos au mur

Battu par Sion jeudi (3-1) et samedi (3-2 ap), Star Forward n’a plus le droit à l’erreur dans cette finale du groupe...

  13.03.2017 00:01
Abonnés

HOCKEY SUR GLACELe rêve a pris fin pour Star ForwardLe rêve a pris fin pour Star Forward

Le rêve a pris fin pour Star Forward

Les «Bulldogs» se sont inclinés pour la 3e fois de la finale mardi soir à Sion (8-3). Les Valaisans sont champions...

  16.03.2017 00:01
Abonnés

Top