La grève des femmes
 12.06.2019, 06:00

Femmes paysannes, l’autre combat quotidien

Premium
chargement
Laurance Bassin,  de Marchissy, est la présidente de l’Association romande des paysannes professionnelles,

Grève des femmes Si les femmes paysannes et les agricultrices de La Côte seront peu à faire grève ce vendredi, ce n’est pas faute d’être engagées. Ce mercredi, certaines d’entre elles défilent à Berne pour obtenir la reconnaissance de leur statut. Car actuellement, administrativement, être femme de paysan, c’est d’abord être femme au foyer.

Si faire grève correspond peu au style des paysannes et agricultrices vaudoises dans leur grande majorité, en revanche elles n’ont pas attendu le 14 juin pour revendiquer leurs droits. La preuve, ce mercredi, l’Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF) et Swissaid lancent conjointement «l’Appel des femmes paysannes» avec ce slogan «Une vie sans sécurité ni reconnaissance, vous trouvez ça juste?».

Leurs revendications ont trait à la sécurité...

À lire aussi...

Grève des femmesParoles de femmes paysannes [1/3]: «Nous tirons à la même corde»Paroles de femmes paysannes [1/3]: «Nous tirons à la même corde»

Grève des femmesParoles de femmes paysannes [2/3]: «Je ne me voyais pas faire autre chose»Paroles de femmes paysannes [2/3]: «Je ne me voyais pas faire autre chose»

Grève des femmesParoles de femmes paysannes [3/3]: «Assurer la continuité du domaine familial»Paroles de femmes paysannes [3/3]: «Assurer la continuité du domaine familial»

Top